Rechercher
  • Lorène

Où sortir à Arles ? : Itinéraire arlésien

Bonjour les chats ! J’espère que vous allez bien. Au moment où cet article sera posté, nous serons en confinement. Le deuxième confinement pour être précise. La rédaction d’un tel article peut sembler malvenue, mais ne vous en faites pas, les bons plans sorties seront toujours valables après cette sombre période…



Je n’étais pas prédestinée à me rendre à Arles. J’y suis allée cet été 2020. A la base, je devais me rendre en Turquie pour les vacances, mais situation sanitaire oblige, je suis restée en France pour visiter notre patrimoine. Après un beau voyage en Corse, avec mon amie, nous avons décidé d’arpenter la Provence. Nous avions donc élu domicile à Arles pour quelques jours afin d’avoir un joli pied-à-terre.

Le Sud de la France est vraiment un endroit magique aux mille couleurs. L’hospitalité et la gentillesse des sudistes ne sont pas une légende, en particulier pour les arlésiens. J’ai choisi de vous faire un petit florilège de ce qu’il y a à faire et à visiter à Arles car cette ville mérite franchement le détour !

Le saviez-vous ? Arles est la plus grande ville de France ! Oui, oui, il ne s’agit pas de Paris, de Lyon ou encore de Marseille, mais bien de Arles ! Avec ses 758,9 km² (contre 240 km² pour Marseille, et 105 km² pour Paris intra-muros), Arles possède le plus large territoire de France. Cela s’explique notamment par la présence d’une grosse part du Parc naturel régional de Camargue sur le territoire arlésien.

D’ailleurs, parlons-en de la Camargue ! Se situant pour partie à Arles, faire une balade à pied, en voiture ou à vélo (conseillé) dans ce trésor de nature, peut faire l’objet d’une belle sortie sur une demi-journée ou une journée entière ! Pour ma part, nous avions loué des vélos et nous étions parties à la découverte du parc. Une ballade fort agréable et ressourçante que je vous conseille mille fois !




Dans la ville même de Arles, beaucoup de choses sont à voir. Il s’agit d’une ville avec un passif historique très important ayant laissé de somptueux vestiges.

Bon plan : la Ville d’Arles propose deux Pass Monuments très avantageux ! Le premier est valable 1 mois et permet de visiter 4 monuments au choix, un monument-musée et un musée au choix pour 12 euros (10 euros tarif réduit), gratuit pour les moins de 18 ans. Le second, valable 6 mois, permet de visiter la totalité des monuments et des musées arlésiens pour 16 euros (13 euros tarif réduit), également gratuit pour les moins de 18 ans. Je vous conseille grandement de vous munir d’un de ces Pass qui se révèlent très avantageux financièrement (à titre d’exemple : visiter l’amphithéâtre et le théâtre coûte 9 euros sans le Pass) et culturellement car vous ferez le plein de connaissances enrichissantes !

Nous avions pris chacune un Pass permettant de visiter quatre monuments et nous avions choisi de faire : les célèbres arènes d’Arles, le Théâtre antique, le Cloître Saint-Trophime et les Cryptoportiques.


L’amphithéâtre ou les arènes d’Arles sont un peu moins bien conservées que celles de Nîmes, à quelques kilomètres de là, mais elles méritent grandement le détour ! C’est toujours impressionnant de se dire qu’il y a 2000 ans se tenaient ici-même des combats de gladiateurs…







Le Théâtre antique se trouve à quelques mètres de l’amphithéâtre. Beaucoup moins bien conservé, nous avons tout de même appris énormément de choses grâce à une formidable guide ! Nous avions eu beaucoup de chance ce jour-là car nous étions tombées sur une visite guidée flash. Je vous conseille grandement de vous renseigner sur ces visites guidées accessibles à tous, les horaires sont généralement affichés à l’entrée de chaque monument.

Le Cloître Saint-Trophime, adossé à l’ancienne cathédrale, est très intéressant à visiter car il présente plusieurs galeries se rattachant à l’art roman, et d’autres à l’art gothique.



Enfin, les Cryptoportiques sont fascinants à visiter. Un dédale de couloirs sombres (et frais, en temps de canicule, c’était plus qu’appréciable) servait essentiellement au stockage ou à la circulation dans la Rome antique. Situés sous l’ancien forum, laissez-vous surprendre !


C’est tout pour les visites ! Nous n’avions pas eu le temps de faire un musée, mais je vous conseille la Fondation Vincent Van Gogh qui présente des expositions temporaires rendant hommage à l’artiste. Van Gogh a vécu à Arles, il y a peint près de 200 tableaux ! A voir également : le musée Réattu, les Alyscamps et les Thermes de Constantin.

À présent, laissez-vous happer par une promenade au cœur de la ville… De belles rues, de belles maisons, une belle place. Il fait bon vivre à Arles !






Enfin, voici deux lieux qui sont probablement des institutions arlésiennes, mais j’ai adoré m’y attarder…

Tout d’abord, la grande et unique librairie de la maison d’édition Actes Sud ! Un de mes éditeurs favoris, j’ai fait le plein de lectures pour les… disons… 45 années à venir ! Ce qui permettra d’écrire de nombreux articles littéraires ;) Dites-moi en commentaire sur quel livre vous souhaiteriez que j’écrive un article !




Après avoir bien dépensé en livres, rien de tel que d’aller boire un verre dans un bar. Et pas n’importe lequel. Je vous présente le bar d’hôtel le plus joli que j’ai eu à voir jusque-là : L’Arlatan ! Avec son architecture et sa décoration d’intérieur uniques, ce lieu est vraiment époustouflant !





Cette douce note me laisse l’opportunité de finir avec quelques petites bonnes adresses pour un magnifique séjour arlésien.

- L’Arlatan (vous l’aurez compris, ce bar est devenu mon nouvel endroit préféré), 20 rue du Sauvage.

- Glacier Maison Soulier (meilleure glace à la pistache !), Boulevard Georges Clémenceau.

- Glacier Soleileïs (meilleure glace à la noisette !), 9 Rue du Dr Fanton.

- Superfood (petit restaurant vegan), 6 Rue Molière.

Merci de m’avoir lue jusqu’ici, en espérant vous avoir convaincus de sortir à Arles !

À bientôt les chatons.

Lorène

© Photos tous droits réservés. Crédits photos : Lorène & Soline Stabi (FRR) / Trois Chats Pitres

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout